Actualités 2018.
Actualiés

Actualités 2018.

En septembre dernier, l’eCitaro célébrait sa première mondiale au salon IAA d’Hanovre. Aujourd’hui, il apporte une bouffée d’air frais à Hambourg. Mercedes-Benz vient en effet de livrer les premiers véhicules de série entièrement électriques à la société Hochbahn AG. Ils font partie d’une commande globale de vingt véhicules.

En remettant les clés des premiers eCitaro à Henrik Falk, président de Hamburger Hochbahn AG, et en présence du maire de Hambourg, Peter Tschentscher, Till Oberwörder, directeur de Daimler Buses déclare : « Hamburger Hochbahn AG est connu et reconnu comme un pionnier dans les énergies alternatives pour les transports publics. En produisant et commercialisant le nouvel eCitaro, nous avons développé un autobus qui marquera la transition vers une mobilité électrique dans les villes. Nous sommes fiers de pouvoir livrer les premiers véhicules aujourd’hui ».

La commande de Hamburger Hochbahn AG est la première de cette importance. Vingt autobus entièrement électriques pour un réseau de transports urbains. Avant cette commande, Hamburger Hochbahn AG avait étudié diverses possibilités de transports électriques. A l’horizon 2020, Hamburger Hochbahn AG n’envisage plus que des commandes de véhicules sans émissions. Elle possède une flotte de 1 000 autobus exploitant 111 lignes.

Stuttgart / Hambourg, 15. Novembre 2018

  • Till Oberwörder, directeur de Daimler Buses : « Hamburger Hochbahn AG est reconnu comme pionnier dans les énergies alternatives pour les transports publics. Nous sommes ravis de leur livrer les premiers eCitaro de série ».
  • La plus importante commande d’autobus électriques d’un opérateur allemand.
  • Un autobus personnalisé pour les transports du futur.

 

Silencieux et sans émissions lors de son utilisation, l’eCitaro Mercedes-Benz constitue une étape importante dans la réduction des émissions en milieu urbain et suburbain. Il impressionne par ses avancées technologiques, notamment par sa gestion de l’énergie, essentielle pour des véhicules électriques. Il réduit sensiblement la consommation d’énergie, grâce notamment à une pompe à chaleur qui permet le chauffage de l’espace passager et le maintien des batteries à la température idéale.

Le pack de batteries modulable offre une capacité de 243 kWh. Elles sont maintenues à une température idéale, ce qui leur permet de restituer un maximum de capacité et leur assure un long cycle de vie. Elles sont rechargées au dépôt. Elle alimentent deux moteurs roues.

L’élégant design  de l’eCitaro constitue un élément supplémentaire qui le distingue des autres véhicules. C’est véritablement un nouveau Citaro. La version hambourgeoise, équipé de l’ESP (programme de stabilité électronique), de trois portes, d’éclairages intérieurs et de feux à LED, d’avertisseurs rouges de fermeture des portes, d’une climatisation séparée du compartiment passager et du poste de conduite, attirent les regards.

L’eCitaro bénéficie de la structure éprouvée du Citaro, vendu à plus de 50 000 exemplaires à travers le monde. En version diesel et NGT, sans compter leurs déclinaisons hybrides.

En 2017, Daimler AG et la ville de Hambourg ont signé un accord de partenariat en faveur de la mobilité urbaine. « Notre accord avec la ville de Hambourg voulait favoriser l’électro-mobilité tout en faisant la promotion de nouvelles solutions. Nous voulions dans le même temps promouvoir l’électrification de la flotte de car2go, tout en favorisant les plates formes de mobilité électriques », déclare Jörg Lampartner, directeur de Daimler Mobility Services.

C’est dans ce but qu’Olaf Scholz, alors maire de Hambourg, et Klaus Entenmann, directeur de Daimler Financial Services, ont signé un Memorandum pour une coopération dans différents domaines de l’électro mobilité d’ici à 2020.

Ligny-en-Barrois, le 07 juin 2018

37 ans après sa fondation par Kässbohrer, l’usine d’autobus/autocars lorraine de Ligny-en-Barrois a pris son envol. En constante progression depuis sa création en1981, tout s’est accéléré ces deux dernières années durant lesquelles le site a vécu la plus importante évolution de son histoire. « Nous avons complètement transformé la zone de production et regroupé les deux lignes d’assemblage existantes en une seule, nettement plus efficace », explique le responsable de la production, Pascal Mertz. « Cette transformation nous permet non seulement de nous adapter avec plus de flexibilité à la demande et de pouvoir assembler la plupart des autobus/autocars de la gamme Daimler Buses, mais aussi de mieux répondre aux exigences et souhaits spécifiques des clients en les intégrant plus facilement sur les chaînes.» 

Cette nouvelle organisation a également permis une augmentation de la capacité de production. Avec en tout 447 collaborateurs à fin décembre 2017*, 43 de plus en 2 ans seulement, l’usine a atteint un nouveau record en matière de nombre de véhicules assemblés, à savoir 1179 autobus/autocars, soit 136 véhicules de plus qu’en 2016.
Les autobus, principalement des Citaro Mercedes-Benz, constituent aujourd’hui la majeure partie de la production de Ligny-en-Barrois, le restant étant dédié à l’assemblage d’autocars interurbains et scolaires Mercedes-Benz et Setra.

En 2017, près de 34 % en moyenne des autobus/autocars assemblés étaient destinés au marché français.

Le groupe Daimler a investi plus d’un million d’euros dans la transformation et l’optimisation de la production et s’appuie toujours plus sur l’expertise et la flexibilité de l’usine française de Ligny-en-Barrois. Si ces investissements ont contribué à rendre l’usine plus performante en 2017 et 2018, l’objectif pour les mois à venir est tout aussi ambitieux : se préparer à l’arrivée sur les chaînes des véhicules équipés de modes d’entraînement alternatifs !

Ainsi, dès le courant de l’année 2018, les Citaro NGT arriveront sur les chaînes d’assemblage et les premiers autobus au gaz estampillés « Ligny-en-Barrois » sortiront de l’usine en 2019.

« Notre usine de Ligny-en-Barrois fait désormais partie des sites de production d’autobus/autocars les plus modernes d’Europe », le directeur du site de l’usine, Joerg Wolf, en est convaincu. « Ici, la production s’intègre parfaitement dans le réseau européen de Daimler Buses et construit des autobus, des autocars périurbains, interurbains et scolaires de qualité équivalente à celle des sites de production partenaires de Mannheim, Neu-Ulm ou Istanbul. »