Actualités 2019
Actualiés

Actualités 2019

Pour réduire les émissions des transports publics de manière rapide et peu coûteuse, il y a une solution : l'autobus à gaz. La compagnie des transports publics de Madrid (Empresa Municipal de Transportes de Madrid, EMT) exploite avec succès dans la capitale espagnole plusieurs centaines de Citaro NGT à gaz de Mercedes-Benz. L'année prochaine, le nombre de bus urbains écologiques va même atteindre le chiffre de 672.

Avec le eCitaro 100 % électrique, le Citaro à la norme d'émission VI, le Citaro NGT à moteur à gaz (ces deux derniers existant en version hybride), Mercedes-Benz offre un large choix aux entreprises de transports publics urbains. En 2016, EMT Madrid avait commandé 82 Citaro NGT et bus articulés Citaro G NGT. Satisfaite de cette première expérience, l'entreprise a ensuite commandé à plusieurs reprises d'autres Citaro à gaz. Lorsque le marché en cours aura été livré, Madrid disposera de 672 Citaro à moteur à gaz.

D'ici à l'année prochaine, EMT Madrid veut que toute sa flotte d'autobus soit équipée exclusivement de motorisations à basses émissions. Le Citaro NGT est au cœur de cette stratégie d'ensemble de réduction des nuisances. Filiale de la ville de Madrid, EMT exploite le plus grand dépôt européen de bus à gaz. Dans la capitale espagnole, les autobus jouent un rôle déterminant : la flotte d'EMT Madrid comprend un total de 2.000 véhicules qui parcourent plus d'un million de kilomètres par an et transportent 425 millions de passagers sur un réseau de 3.800 kilomètres. Grâce à l'interconnexion de plusieurs modes de transport et à des cadencements serrés, les transports publics de Madrid profitent d'une demande croissante. En même temps, les transports individuels ont sensiblement diminué au centre-ville.

Stuttgart / Madrid, le 2 juillet 2019

  • Mercedes-Benz Citaro : un choix de motorisations propres pour les bus urbains
  • Le bilan écologique impressionnant du Citaro NGT
  • Des aptitudes pratiques parfaites et une rentabilité élevée
  • Un mode de propulsion moderne aux performances remarquables
  • Apprécié autant des conducteurs que des passagers
La compagnie madrilène EMT et sa stratégie écologique d'ensemble : 672 Citaro NGT à gaz de Mercedes-Benz en service.

La compagnie madrilène EMT et sa stratégie écologique d'ensemble : 672 Citaro NGT à gaz de Mercedes-Benz en service.

La compagnie madrilène EMT et sa stratégie écologique d'ensemble : 672 Citaro NGT à gaz de Mercedes-Benz en service.

La compagnie madrilène EMT et sa stratégie écologique d'ensemble : 672 Citaro NGT à gaz de Mercedes-Benz en service.

Le moteur à gaz M 936 G de Mercedes-Benz est le cœur du Citaro NGT. Avec sa cylindrée de 7,7 litres, il constitue le moteur à gaz le plus compact actuellement dans sa catégorie. Ce six-cylindres en ligne monocarburation implanté verticalement fonctionne au gaz naturel ou au biogaz comprimé. Il développe une puissance de 222 kW (302 ch), pour un couple maximum de 1200 Nm, et ses émissions vont largement au-delà des exigences de la norme d'émission Euro VI. Avec ces performances et ce dynamisme, ce moteur suralimenté à simple turbo n'a rien à envier à son équivalent diesel.

Le bilan environnemental du Citaro NGT est remarquable. Les émissions de CO₂ des autobus à gaz sont inférieures de 10 % à celles des versions diesel. Et lorsque le carburant utilisé est du biogaz, les bus concernés sont presque neutres en CO₂. Autre facteur positif des Citaro NGT Mercedes-Benz : les émissions de bruit sont inférieures de près de 4 dB(A) par rapport aux bus diesel, ce qui correspond environ à une division par deux du niveau de bruit perçu par l'oreille humaine.

Eu égard à ces éléments positifs et à son prix d'achat relativement peu élevé, l'autobus urbain à gaz ne constitue pas une simple technologie temporaire dans l'attente de la mobilité électrique, mais est bien un concept de propulsion d'avenir.

Les atouts des bus urbains à gaz sautent aux yeux des visiteurs du dépôt moderne ouvert en 2010 dans le nouveau quartier de Sanchinarro. Le terrain est dimensionné pour recevoir jusqu'à 400 bus à gaz. Les véhicules peuvent faire le plein de gaz en quelques minutes sur neuf voies en même temps. Les ravitaillements sont faits par des collaborateurs formés à cet effet. Outre le dépôt de Sanchinarro, l'entreprise dispose de trois autres sites adaptés aux motorisations à gaz.

Outre le haut niveau de disponibilité et le style moderne du Citaro NGT, l'entreprise apprécie les coûts peu élevés d'entretien et de réparation. Par ailleurs, le Citaro NGT est un véhicule particulièrement bien fini. Grâce à la faible consommation des moteurs à gaz, les coûts d'acquisition sont amortis rapidement.

Les chauffeurs d'EMT Madrid apprécient leurs Citaro NGT. Ils sont satisfaits de la modernité du concept d'ensemble du véhicule et de la praticité des postes de conduite. La cabine de conduite dispose d'une climatisation séparée et est isolée du reste du véhicule par une porte de protection et une vitre.

Dans l'espacer passagers, les Citaro NGT d'EMT Madrid se distinguent par leur équipement spécifique. Les voyageurs disposent par exemple de doubles connecteurs USB. La climatisation de l'espace intérieur est renforcée pour faire face aux étés chauds typiques de la capitale madrilène. Une raison de plus d'affirmer que le Citaro NGT de Madrid est un choix « cool » à tous les points de vue.

La compagnie madrilène EMT et sa stratégie écologique d'ensemble : 672 Citaro NGT à gaz de Mercedes-Benz en service.

La compagnie madrilène EMT et sa stratégie écologique d'ensemble : 672 Citaro NGT à gaz de Mercedes-Benz en service.

Tradition et avenir : l'usine de Mannheim de Daimler AG incarne ces deux aspects à la perfection. Ouvert en 1908, elle fêtera ses 111 ans en octobre 2019. Ici, on produit les moteurs ultra modernes pour camions et autobus ainsi que les caisses nues pour tous les autobus de Mercedes-Benz et Setra de Mannheim et Neu-Ulm. Mais Mannheim est avant tout la ville natale de la grande famille du bus urbain Mercedes-Benz Citaro. Depuis l'automne 2018, elle a été complétée par l'eCitaro tout électrique. Il s'intègre sans problèmes à la fabrication et est produit sur les mêmes lignes que le Citaro à moteur thermique pauvre en émissions éprouvé à des milliers de reprises. Environ 3500 personnes travaillent dans la production d'autobus à Mannheim – ils produisent un bus urbain avec le soutien de nombreuses machines et de quelques robots à partir de jusqu'à 30000 pièces.

C'est un élément essentiel du concept de l'eCitaro entièrement électrique et un label de qualité : le Citaro éprouvé constitue la plateforme de l'eCitaro. C'est un Citaro, mais une version particulière. Sur la caisse nue, seuls les connaisseurs pourraient distinguer les différents modes de propulsion.

Production de la Mercedes-Benz eCitaro.

  • label de qualité Citaro : il constitue la plateforme éprouvée de l'eCitaro
  • Caisse nue : l'ossature de l'eCitaro est composée de profils et de tôles
  • Peinture par tremper : une protection fiable contre la corrosion
  • Montage : bus urbain de haute technologie de l'entreprise de tradition de Benz & Cie.
  • Montage principal : maintenant, l'eCitaro a ses propres roues
  • Atelier de finition : montage de batterie et mise en service de la technologie haut tension
  • Essai approfondi sur le parcours de test et sur les routes publiques

Dans le bâtiment 45 de l'usine de Mannheim, environ 1100 employés produisent l'ossature du bus urbain autoportant sur la base de profils d'acier livrés par des fournisseurs en deux roulements. Ici, les profils et les tôles sont allongés et biseautés, puis les feuilles de tôle sont découpées. Les machines à découper au laser travaillent de manière ultra précise avec une puissance de coupe pouvant atteindre jusqu'à 5.000 watt, celle-ci étant adaptée avec précision à l'épaisseur de tôle respective. Des robots de chanfreinage mettent en forme les tôles, parfois avec plusieurs pliures avec des degrés différents.

On y travaille également beaucoup à la main. Les autobus sont extrêmement variés, individuels et ont des quantités relativement réduites et pour cela, les employés hautement qualifiés sont de loin supérieurs aux robots sur de nombreux postes. Dans la fabrication de la caisse nue de l'autobus, l'Homme et la machine coopèrent souvent, comme par exemple sur les dispositifs de soudure rotatifs : les employés posent les profils, le dispositif positionne toujours les pièces dans la position idéale en les pivotant et les robots soudent les pièces. Le contrôle et les finitions de petite envergure sont de nouveau réalisés par un ouvrier qualifié.

Les dispositifs dans lesquels on produit des parois latérales complètes, des ossatures de toit ou le soubassement sont très impressionnants. Des employés expérimentés insèrent les tubes carrés préparés à la main, les segments du soubassement proviennent en partie de l'usine partenaire de Holysov. Mais la "cathédrale" dans le bâtiment 135 pour l'assemblage de ces composants, y compris la partie avant et arrière, est encore plus impressionnante. Sur chaque assemblage, sept employés soudent le soubassement, les parois latérales, le toit, la partie avant et arrière en une ossature d'autobus portante. Ensuite, des éléments spéciaux tels que des supports et des tôles sont montés. Préparés individuellement pour chaque bus, ils accompagnent l'assemblage sur des véhicules d'assemblage. Seuls les experts sont capables de distinguer un eCitaro de ses frères à ce stade : il est doté de rails de fixation pour les superstructures de toit ultérieures, notamment les packs de batteries. Cette construction est dérivée du Citaro NGT avec ses bouteilles de gaz sur le toit.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, dispositif de soudage laser rotatif pour paroi latérale eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, dispositif de soudage laser rotatif pour paroi latérale eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, assemblage de soubassement, parois latérales et toit.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, assemblage de soubassement, parois latérales et toit.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, assemblage de paroi latérale eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, assemblage de paroi latérale eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, assemblage de paroi latérale eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, assemblage de paroi latérale eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, peinture par trempé cataphorétique.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, peinture par trempé cataphorétique.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, carrosserie à caisse nue eCitaro finalisée.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, caisse nue, carrosserie à caisse nue eCitaro finalisée.

On passe ensuite à l'étape principale pour la protection anticorrosion, la peinture par trempé cathaphorétique. Après une procédure de nettoyage et la phosphatation, l'ensemble de l'ossature de l'autobus est trempé dans un bassin d'une longueur de seize mètres, d'une largeur de quatre mètres et d'une profondeur de six mètres. Il contient 420000 litres de liquide. L'ossature y est plongée plusieurs fois pendant à peine un quart d'heure pour que la couche de protection essentielle recouvre chaque endroit de l'ossature. Afin que tous les profils soient également parfaitement protégés à l'intérieur, ils sont dotés d'environ 1000 trous oblongs. Quelques-uns de ces alésages seront utilisés plus tard comme point de fixation lors du montage des pièces rapportées. Le revêtement par plonger cathaphorétique a une épaisseur de 22 millièmes de millimètres, c'est-à-dire 22 mµ. Après le séchage à 90 degrés Celsius, le revêtement est brûlé à 220 degrés Celsius. Après l'application du joint d'étanchéité, du colmatage du soubassement ainsi que le montage des premiers composants, comme tous les autobus, l'eCitaro entame son premier voyage, il est transporté en train à l'usine de Neu-Ulm pour la mise en peinture.

Après son retour à Mannheim, habillée et mise en peinture, la carrosserie de l'eCitaro est nettoyée et séchée. Ensuite, c'est le montage de l'eCitaro qui commence au bâtiment 34 de l'usine. Ici ainsi que lors des autres montages et travaux de finition, environ 1000 personnes travaillent dans une mode de fonctionnement à une équipe. Tradition et modernité de l'usine de Mannheim s'allient dans le bâtiment 34. Le bâtiment en briques soigné a un aspect classique et une grande dignité en émane. Il date, comme le souligne son marquage, de l'époque de Benz & Cie. au début du siècle précédent et est classé monument historique. A l'intérieur par contre, des bus urbains de haute technologie voient le jour.

Lors du montage, le même principe que lors de la caisse nue s'applique : tous les Citaros passent la même ligne, tous sont soumis aux processus de production identiques. Seules les étapes de travail sont différentes. Les domaines de travail des employés sont donc très complexes, exigeant un personnel hautement qualifié.

Au sein du bâtiment historique, l'eCitaro évolue étape par étape pour devenir un bus urbain à entraînement entièrement électrique. Sur un poste surélevé, les composants sont montés sur le toit, par exemple le climatiseur et le système de portage arrière avec le système de refroidissement des batteries. Des câbles haute tension de couleur orange ou enrobés d'une couche de protection en orange sont insérés et montés. Ensuite, on passe à l'installation des tuyaux des éléments de toiture. Sur les postes qui suivent, l'eCitaro est doté de vitres latérales. Après l'installation d'autres tuyaux sur la partie arrière, le sol est posé dans l'habitacle et les premiers composants sont montés sous le plafond.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pré-montage de galerie de toit eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pré-montage de galerie de toit eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de galerie de toit eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de galerie de toit eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de câbles haute tension sur l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de câbles haute tension sur l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de vitres latérales sur l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de vitres latérales sur l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose de faisceau de câbles eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose de faisceau de câbles eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pré-montage de l'essieu électrique.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pré-montage de l'essieu électrique.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose des essieux électriques dans l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose des essieux électriques dans l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose du système frigorifique eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose du système frigorifique eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose du pack batterie arrière HT dans l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose du pack batterie arrière HT dans l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de résistance au freinage et d'onduleur dans l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de résistance au freinage et d'onduleur dans l'eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose du poste de conduite eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose du poste de conduite eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de pneu sur l'eCitaro

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de pneu sur l'eCitaro

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose de jupe avant eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, pose de jupe avant eCitaro.

Le montage principal a lieu au bâtiment limitrophe numéro 30. Ici, les Citaro sont guidés sur deux lignes parallèles. Cela permet de compenser des volumes de travaux différents pour les bus urbains qui dépendent de l'équipement. De toute façon, on y travaille avec entrain ; les employés travaillent en même temps devant, au milieu et à l'arrière du bus. Maintenant, on installe les réservoirs d'air comprimé et les canaux pour le chauffage et le climatiseur. La partie électrique et les câbles sont intégrés au bus urbain. L'élément essentiel est alors le canal transversal entre le poste de conduite et l'espace passagers. Qu'il s'agisse de l'eCitaro ou du Citaro : dans chaque bus urbain, plusieurs centaines de kilogrammes de câbles sont déroulés en raison des nombreuses fonctions et lampes. Une étape typique de l'eCitaro est le montage du radiateur derrière à gauche dans l'ancienne tour de moteur pour l'entraînement et les organes auxiliaires.

Une étape décisive suit : le montage de l'essieu moteur électrique avec les moteurs de moyeu de roue. Un grand avantage de l'essieu est que les points d'appui sont identiques à ceux de l'essieu moteur portique habituel du Citaro à moteur thermique. L'essieu avant y est également monté. Alors que le moteur thermique est implanté dans le Citaro habituel, l'eCitaro est doté d'un groupe de composants composé de quatre packs de batterie derrière à gauche sur le même poste.

A lieu ensuite l'aménagement intérieur du bus urbain : ciel de pavillon, canaux d'air, parois latérales de l'espace passagers, poste de conduite et bien d'autres composants. Le siège avant et les sièges passager sont montés tout comme les barres de maintien et les cloisons de séparation. Les portes et finalement le pare-brise sont ajoutés.

l'eCitaro change de nouveau d'atelier, il passe au bâtiment 32. Pendant ce temps, les modules de batteries de toit de l'eCitaro, comme le groupe de composants de batterie à l'arrière, ont été prémontés sur le site de l'entreprise au centre de compétence pour une mobilité sans émissions. Les employés de ce centre de compétence sont des spécialistes en matière de gourmandises techniques : ici, des véhicules de tout type pauvres en substances nocives et sans émissions sont assemblés en forme de prototypes, mis en œuvre en petites séries et leur introduction en série ultérieure dans les ateliers de production y est préparée. Les batteries de toit sont d'abord placées et raccordées au système de refroidissement qui est rempli après un contrôle d'étanchéité au bâtiment 32.

Après la mise en service de son installation 24 volts - la fin de la production se dessine déjà - l'eCitaro diffère pour la première fois du processus habituel. Dans un domaine protégé, l'installation haute tension y compris l'isolation sont vérifiées et mises en service. Évidemment, le personnel est qualifié pour le maniement de la technologie haute tension. Comme les batteries sont livrées déjà préchargées, le véhicule peut être utilisé immédiatement. De plus, l'eCitaro reçoit maintenant son rebord de toit rehaussé marquant et l'état de charge de ses batteries est désormais vérifié sur une poste de recharge rapide.

L'ensemble du personnel du montage de l'eCitaro a suivi une formation haute tension. Mais ici, une qualification haute tension plus approfondie est requise. Seuls les employés ayant une formation correspondante ont accès à ce poste (ce qui est indiqué par un point jaune sur leur badge).

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage du pack batterie HT dans le toit eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage du pack batterie HT dans le toit eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, mise en service haute tension eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, mise en service haute tension eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, mise en service haute tension eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, mise en service haute tension eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de garniture de toit eCitaro.

Production eCitaro, usine Daimler AG/EvoBus Mannheim, Allemagne, montage, montage de garniture de toit eCitaro.

Mercedes-Benz eCitaro avec entraînement entièrement électrique, extérieur, chargeur de courant et appareil de mesure de charge courant.

Mercedes-Benz eCitaro avec entraînement entièrement électrique, extérieur, chargeur de courant et appareil de mesure de charge courant.

Essai pratique eCitaro : essai sur route.

Essai pratique eCitaro : essai sur route.

Essai pratique eCitaro : essai sur route.

Essai pratique eCitaro : essai sur route.

l'eCitaro prêt à la livraison dans l'usine de Mannheim.

l'eCitaro prêt à la livraison dans l'usine de Mannheim.

Ensuite, l'eCitaro est de nouveau intégré au processus habituel. Suivent de petites activités telles que l'apport de pictogrammes ou le montage des derniers habillages. De plus, des tests intenses ont lieu pour chaque autobus. Pendant la production, la qualité est contrôlée en permanence : à cet effet, les monteurs utilisent des tablettes sur lesquels les contenus des tests standard et aussi des sensibilisations supplémentaires sont indiquées. De plus, le personnel du contrôle de la qualité examine de près l'étendue du travail sur des postes appelés Quality Gates. Pour chaque Citaro, le passage au bancs d'essai pour les freins, le test d'arrosage et le banc d'essai de contrôle de fonctionnement sont obligatoires.

Mais ce n’est pas tout : chaque eCitaro roule sur un parcours d'essai interne ainsi que sur un itinéraire externe d'environ 50 km sur routes publiques et est alors contrôlé soigneusement de nouveau par l'assurance qualité indépendante. Qu'il s'agisse de l'état de fonctionnement, de fonctions de conduite ou d'émissions sonores, chaque eCitaro est soumis à un processus de contrôle approfondi lors de ces trajets.

C'est seulement après avoir subi tous ces tests qu'il peut être remis à l'entreprise de transport respective. La remise a lieu au choix sur place ou bien directement dans l'entreprise ou au Bus World Home le plus proche, complétée sur demande par une formation des chauffeurs ou une formation sur le terrain de l'entreprise du client. Depuis le début de sa production avec l'usinage des tubes carrés pour l'ossature de l'autobus, environ six semaines ont passé.