125 ans d’autobus et d’autocars
Omnibus Magazine

125 ans d’autobus et d’autocars

Nous avançons ensemble. Depuis 1895. Hier aujourd’hui et demain.

Pendant 125 ans, Mercedes-Benz a nettement influencé et promu le développement des autobus / autocars et des technologies. De l'invention de l'autobus par Carl Benz en 1895 à l'introduction cette année du nouvel autobus articulé entièrement électrique eCitaro.

En 1895, le premier autocar motorisé du monde faisait la liaison entre la ville de Siegen et les localités de Netphen et Deuz, une distance d'environ 15 kilomètres. Le 18 mars 1895 à 6h26, le véhicule de Carl Benz empruntait pour la première fois cette ligne et entrait dans l’histoire. Avec son moteur essence monocylindre de 5 chevaux, l'autocar effectua le trajet en 1 heure et 20 minutes. Huit personnes pouvaient y prendre place. Au moment où la montée était la plus raide, les passagers ont dû descendre et pousser le véhicule.

Plus tard, de nouvelles lignes ont vu le jour. À partir de 1898, les véhicules de Gottlieb Daimler s'y sont également aventurés. À la fin de 1899, une société de Speyer près de Mannheim, là où Benz érigea son premier atelier, mit en service un réseau de quatre lignes. Cette première société de transport d'Allemagne ne possédait pas moins de cinq véhicules signés Daimler. Dans les années suivantes et jusqu'à la Première Guerre Mondiale, de nombreuses lignes de bus ont émergées en Allemagne et dans toute l'Europe.

Depuis 1905, la poste est l’un des acheteurs d’autobus / autocars le plus important en Allemagne. Elle ouvre sa première ligne interurbaine en 1905 avec un véhicule motorisé, chargé de desservir Bad Tölz et Lenggries dans le district de Haute-Bavière. La poste circule en Daimler, un autocar de pas moins de 28 chevaux. Au travers des grandes vitres, les passagers découvrent un panorama magnifique. Six ans plus tard, la Bayerische Post est déjà en possession de 53 lignes de bus permanentes, plus 19 autres lignes uniquement desservies l'été. 164 autocars sont en service, majoritairement de la marque Daimler.

125-years-buses

1895 : Le Landauer - le premier autocar du monde.

C'est aussi en 1905 qu'apparaissent les premiers autocars de la Süddeutsche Automobilfabrik (SAF) de Gaggenau/Bade-Wurtemberg. Peu après, la société est reprise par Benz et redesignée en Benzwerke Gaggenau. Les autocars SAF ont circulé sur huit lignes, à Berlin et à Vienne.

125-years-buses

1905 : La poste circule en Daimler.

En 1925, les autocars / autobus et les poids-lourds s’engagent sur différentes voies. Jusqu'alors, les superstructures des autocars reposaient sur le châssis poids lourds habituels. Les passagers devaient grimper assez haut avant de prendre place. L'autocar "rabaissé" construit à partir de 1925 dans l'usine Benz de Gaggenau, marqua le début d'une nouvelle époque avec un accès nettement plus confortable pour les passagers. Et un plancher qui n'était plus qu'à 670 millimètres de la chaussée.

Première pour un emblème légendaire : La Daimler-Motoren-Gesellschaft (DMG) fusionne en 1926 avec Benz & Cie pour créer la Daimler-Benz AG, une marque de fabrique qui allie les points communs des deux entreprises : la couronne de lauriers de Benz et l'étoile à trois branches de DMG.

125-years-buses

1928 : Autocar de série Daimler-Benz avec moteur diesel.

Au printemps 1927, l'entreprise présenta son premier programme d’autobus / autocars commun. Dès 1928, Daimler-Benz enverra son premier autobus de série avec moteur diesel pour un voyage publicitaire, le trois essieux N 56. Dans les années 30, les nouvelles autoroutes invitaient littéralement les constructeurs à créer des autocars aérodynamiques. En même temps, les métropoles ont vu émerger les premiers autobus à double étage, bâtis de préférence sur le châssis du trois essieux O 10 000.

« Dans les années 30, les nouvelles autoroutes invitaient littéralement les constructeurs à créer des autocars aérodynamiques. »

Dans les années 30, les nouvelles autoroutes invitaient littéralement les constructeurs à créer des autocars aérodynamiques pour les longues distances et le tourisme. Place au confort : Des sièges convertibles confortables ainsi que des dispositifs de chauffage et de ventilation complexes ont vu le jour. Dès 1934, Daimler-Benz livra un autocar élégant, aux lignes épurées, de forme très similaire à une gouttelette et bâti sur le châssis LoP 3100. Un puissant moteur diesel de 95 chevaux pouvait amener cet autocar de taille moyenne, prévu pour 22 passagers à une vitesse de 115 km/h. Le siège conducteur de ce véhicule à cabine avancée était placé à l'avant, à côté du moteur, un modèle de construction Pullman, connu ailleurs sous le terme Trambus.

Les années 30, c’est aussi le début du véhicule à double étage qui fit son apparition dans les métropoles. Il reposait sur le châssis à trois essieux particulièrement robuste Mercedes-Benz O 10 000, également apprécié des véhicules à un niveau pour le transport urbain, interurbain et le tourisme.

125-years-buses

1934 : Élégant : L'autocar aérodynamique "streamline" LoP 3100.

125-years-buses

1937 : Autocar "Oberleitungsomnibus" Mercedes-Benz O 10000.

Après la guerre, les matières premières étaient rares et les usines, détruites. Pourtant, dès mars 1948, Daimler-Benz a repris l'autocar Mercedes-Benz Omnibus O 4500. Ce véhicule reprend la forme traditionnelle. D'apparence élégante, rien ne laissait supposer qu'il avait été développé pendant la guerre. En effet, l'autocar avait été présenté pour la première fois en 1941. De 1943 à 1944/45, quelques 300 unités sortirent de l'usine de Gaggenau.

125-years-buses

1948 : Alliance de la forme et de la fonction. Le O 4500.

Première nouveauté après la deuxième guerre mondiale, l'entreprise présenta en mai 1949 le premier autocar compact Mercedes-Benz Haubenbus 0 3250. Fabriqué en série sous la référence O 3500 à la fin de l'année, il fut suivi dès 1950 du grand autocar Haubenbus O 6600.

En 1951, Mercedes-Benz présenta un nouvel autocar, le O 6600 H, dont le concept technique est encore valable aujourd'hui : moteur arrière et véhicule à cabine avancée. À partir de là, l’autocar disposait de son propre châssis et ne dépendait plus de celui des poids lourds. La commande électrique des rapports constituait un autre grand progrès technique du O 6600 H.

125-years-buses

1951-1958 : Autocar de tourisme Mercedes-Benz O 6600 H ou O 320 H.

125-years-buses

Bus interurbain Mercedes-Benz O 6600 (O 304).

125-years-buses

1954 : Un véhicule littéralement universel. O 321 H.

« Avec plus de 30 000 unités, le type O 321 H était l'autocar le plus vendu de son temps. »

C'est l'année 1954 qui marqua l'étape technologique suivante avec le Mercedes-Benz O 321 H en construction semi-intégrale. La carrosserie harmonieuse se finissait sur une calandre prononcée dans le style de la voiture de sport légendaire, la 300 SL. Avec plus de 30 000 unités, le type O 321 H était l'autocar le plus vendu de son temps. Ce véhicule était construit dans l'usine de Mannheim qui peu avant, fut désignée comme la seule usine de production d'autocars du groupe.

1956 marqua le démarrage de la production en série d'un véhicule basé sur l'utilitaire léger L 319, l'autocar Mercedes-Benz O 319, le précurseur des minibus d'aujourd'hui. Son moteur à quatre cylindres est placé à l'avant dans la cabine, ce qui permet d'économiser de la place. L'autocar polyvalent pouvait accueillir entre 10 et 18 passagers. Il était disponible comme bus de ligne et comme autocar de tourisme avec un vitrage jusqu'au bord du toit.

125-years-buses

Mercedes-Benz L - O319 (1962 - 1967).

Au milieu des années 60, l'autocar de tourisme Mercedes-Benz O 302 fit son entrée en scène. Il était disponible en plusieurs versions de différentes longueurs et technologies. Avec plus de 32 000 exemplaires, il établit un nouveau record. Le type O 302 était considéré comme le dernier généraliste avec une signature classique. "Un pour tous" - c'est la devise qui décrit l'autocar Mercedes-Benz O 302 le mieux. Bus urbain, véhicule de transport longue distance, autocar de tourisme - ce véhicule était un vrai multitalent, le dernier de sa catégorie avant la séparation stricte entre les modèles, due avant tout à la spécialisation. Avant de terminer sa longue carrière, il put briller une dernière fois lors de la Coupe du monde de football de 1974 qui eut lieu en Allemagne : 72 autobus O 302 assurèrent le transport des sportifs et des membres de la fédération.

En 1967, Daimler-Benz présenta le bus urbain O 305. Il s'agissait d'un autocar extrêmement spécialisé, standardisé d'après les instructions de la fédération allemande des sociétés de transport (Verband öffentlicher Verkehrsbetriebe). Il fut accompagné du bus interurbain également standardisé O 307. L'année 1977 marqua une avance technologique avec l'autobus articulé pousseur O 305 G. Son moteur placé à l'arrière de la voiture arrière propulsait le troisième essieu – une révolution technique, servant aujourd'hui encore de modèle aux bus articulés. Jusqu'à 1987, la famille du O 305 atteignit un nombre d'unités assez impressionnant de plus de 24 000 exemplaires.

125-years-buses

1965 : O 302 le dernier multitalent.

125-years-buses

1967 : Première au salon IAA : le bus urbain O 305.

125-years-buses

1974 : Le record du monde : O 303.

Le Mondial de l'automobile de Paris constitua en 1974 le cadre parfait pour la présentation du nouvel autocar de tourisme Mercedes-Benz O 303. Côté style, il reprenait la ligne du prédécesseur O 302 sous une forme modernisée. Doté d’une technologie particulièrement solide, il était proposé dans un nombre incroyable de versions. Jusqu'à sept longueurs et différentes hauteurs, plusieurs versions d'équipement et de portes constituaient la panoplie de ce véhicule hors norme. Il passa à l'étape suivante, le haut de gamme, à partir de 1979, avec l'arrivée de l'autocar de tourisme à toit surélevé O 303 RHD. Une modernisation continue permit de maintenir l'O 303 toujours au goût du jour, comme le système antiblocage de roues (ABS), la régulation antipatinage (ASR) et la commande de boîte électronique pneumatique (EPS) avec joystick, le précurseur de la boîte entièrement automatique. L'autocar O 303 fut construit jusqu'en 1992, et environ 38 000 unités sortirent des usines.

Le bus urbain suivant à l'étoile fut introduit en 1984 sous la désignation O 405 et développé de nouveau d'après un cahier des charges. Ce véhicule est caractérisé avant tout par une superstructure cubique avec un plancher nettement rabaissé au profit d'un accès plus confortable.

En 1989, le bus urbain à plancher bas O 405 N pourvu d'un plancher rabaissé jusqu'à l'essieu arrière, marqua un nouveau chapitre dans l'histoire des autocars.

125-years-buses

1983 : O 405 le caméléon.

125-years-buses

1989 : Le bus urbain à plancher bas O 405 N.

Avec le Mercedes-Benz O 404, le bus O 303 est remplacé en 1991 par un successeur d’une toute autre catégorie. Profils en tôle emboutie pour la carrosserie, train de roulement complexe à suspension à roues indépendantes sur l'essieu avant, freins à disques sur le pourtour, il devient la référence sur la partie mécanique et électrique, avec un système de chauffage et de ventilation judicieux. Le bus O 404 était avant tout destiné au segment haut de gamme. Parmi les nombreuses nouveautés, il faut aussi citer un bain cathodique connu pour la qualité de sa protection anticorrosion.

125-years-buses

1992 : Le futur du voyage en car. O 404.

Le programme des autocars de tourisme fut complété en 1992 par le modèle O 340, précurseur du véhicule actuel Tourismo. Il était disponible comme autocar à toit surélevé de douze mètres de long, avec un équipement en grande partie standardisé. Le Mercedes-Benz O 350 Tourismo fut présenté en 1994. L'autocar à toit surélevé de conception dynamique a rapidement tout laissé loin derrière.

En février 1995, 100 ans après l’invention de l’autobus par Carl Benz, le groupe réunit son secteur produit autobus / autocars et le segment autocars Setra de Kässbohrer dans la nouvelle filiale EvoBus GmbH. Depuis, les marques Mercedes-Benz et Setra continuent à se présenter sur le marché comme des marques d’autobus / autocars distinctes.

125-years-buses

1992 : L'autocar de tourisme O 340.

125-years-buses

1994 : Le Tourismo.

125-years-buses

NEBUS est l'abréviation de New Electric Bus.

En 1997, „NEBUS“ (New Electric Bus, « Nouvel autobus électrique ») était le nom d'un bus de ligne Mercedes-Benz O 405 équipé du premier moteur à pile combustible du monde. Les packs de piles à combustible dotés d'une puissance allant jusqu'à 250 kW transformaient l'hydrogène en énergie électrique, chargée de propulser le bus urbain. Le NEBUS n'avait aucune émission. C'est de la vapeur d'eau qui s'échappait du tube d'échappement.

A l’UITP tenu à Stuttgart, Mercedes-Benz présente en 1997 la nouvelle génération de bus de ligne : Le bus plancher bas Citaro qui révolutionne le monde des bus urbains. La forme élégante rehaussée d'un imposant vitrage impressionne autant que l’intérieur agréable pourvu de barres de maintien courbées, intégrées à un système de rails et la nouvelle disposition des sièges Cantilever qui sont fixés sur la paroi latérale et au plafond. La base de la carrosserie était une ossature avec des arceaux de raidissement sur toute la circonférence, à la fois légers et stables. Ce mode de construction fut ensuite repris dans tous les grands autocars Mercedes-Benz. Le système électrique de bord avec bus CAN comptait parmi les innovations. Il a permis d'économiser des kilomètres de câbles et les connexions fragiles.

« En 1998, EvoBus s'est engagé dans le marché en plein essor des minibus en faisant l'acquisition d'une participation chez un spécialiste de ce segment. Les premiers pas vers la société Minibus GmbH, créée plus tard. »

À partir de 1999, le nouvel autocar de grand tourisme Mercedes-Benz Travego s'imposa avec son grand nombre de places et un nouveau poste de conduite équipé d'un joystick bien maniable au lieu du levier de vitesses classique. Les freins à disque sur tout le pourtour et le système de freinage électronique (EBS) amélioraient la sécurité. Un an après l'introduction sur le marché, Mercedes-Benz a présenté dans le cadre de l'"Innovation Sécurité" de nouveaux systèmes d'assistance à la conduite comme le régulateur de vitesse et de distance (ART), l'assistant de trajectoire (SPA), le Continuous-Brake-Limiter (DBL) et enfin la régulation du comportement dynamique (ESP®). Tous ces systèmes d'assistance ont été mis en série dans les années suivantes ou sont disponibles en option.

125-years-buses

Travego, ESP 2000, IAA 2000.

125-years-buses

2010 : Coach of the Year 2010 - Travego.

Basé sur le concept d'un autobus articulé à quatre essieux et quatre portes avec une seule articulation et un moteur Euro 4, le CapaCity de 19,54 m de long marqua en 2005 un nouveau chapitre dans les bus urbains à grande capacité. Malgré ses 19,54 m, le Mercedes-Benz CapaCity, équipé de quatre essieux (dont deux essieux articulés) et d'une seule articulation, manoeuvrait avec aisance dans le trafic urbain, comme un bus articulé conventionnel de 18 m. Le nouveau Mercedes-Benz CapaCity a démontré l'attrait et la rentabilité du bus pour le transport urbain. En tant qu'autobus à grande capacité, il associait les avantages propres aux autocars / autobus, la flexibilité et la rentabilité élevées, à des caractéristiques attribuées traditionnellement aux tramways comme la capacité de transport.

125-years-buses

2005 : Le CapaCity. Géant.

En 2006, le Safety Coach Travego a attiré les regards : Basé sur la deuxième génération de l'autocar à toit surélevé présentée l'année précédente,il alliait toutes les technologies de sécurité disponibles à l’époque. Dans les années suivantes, le Travego a également souligné sa grandeur technologique. Voici quelques exemples : Introduit dans le Travego, Active Brake Assist, le premier système de freinage d’urgence automatique pour autobus / autocars, fêta son arrivée en 2008. Par la suite, le système a été continuellement optimisé. En 2012, Travego „Edition 1“ était le premier autocar de tourisme conforme à la norme Euro VI. En 2014, le système d’aide à la conduite Predictive Powertrain Control fut mis en place dans le Travego.

125-years-buses

Autocars de tourisme Mercedes-Benz Travego L.

125-years-buses

Mercedes-Benz Travego Edition 1 Euro VI.

L'année 2006 marqua l'introduction d'une grande nouveauté – le Tourismo, successeur de l'autocar de grand tourisme à toit surélevé le plus vendu des années passées. Le nouveau Tourismo utilisait la plateforme du Travego tout en restant dans le segment des autocars particulièrement rentables. Avec quatre autocars à toit surélevé proposés dans trois longueurs, ainsi que des deux essieux et des trois essieux, il couvrait un segment relativement large. Le design épuré s'intégrait parfaitement à la palette de modèles de la marque à l'étoile, avec une conception individuelle des équipements.

2006, c'est aussi l'année des minibus Mercedes-Benz. Transférée entre-temps dans une usine de Dortmund, la société Minibus GmbH profita du changement de modèle du Mercedes-Benz Sprinter pour établir un tout nouveau programme. Avec le véhicule universel Sprinter Transfer, le minicar Sprinter Travel, le minibus Sprinter City et le Sprinter Mobility destiné aux passagers à mobilité réduite, les minibus / minicars sont devenus la référence dans leur segment.

125-years-buses

Mercedes-Benz Tourismo : Des parois latérales lisses de bout en bout.

125-years-buses

Citaro 2 portes.

125-years-buses

Citaro Front Collision Guard (FCG), test de choc.

« En 2011, le nouveau Citaro fêta son arrivée sur la scène mondiale. »

En 2011, le nouveau Citaro fêta son arrivée sur la scène mondiale. Outre son design, c’est le dynamisme de la partie latérale qui frappa. Grande première dans les bus urbains, le Citaro était équipé de la régulation du comportement dynamique (ESP®) ainsi que du système de sécurité passif Front Collision Guard. Un certain nombre de mesures ont été entreprises pour diminuer la consommation de carburant et donc les émissions. Un an plus tard, c'est le premier bus urbain conforme à la norme Euro VI fabriqué en série. Ici aussi, Mercedes-Benz a élargi ultérieurement le programme pour y intégrer l'autocar de grande capacité CapaCity et le CapaCity L de 21 mètres de long encore plus spectaculaire pour les systèmes BRT innovateurs (Bus Rapid Transit).

Mercedes-Benz continue son avance technologique dans tous les secteurs. En 2016, le Mercedes-Benz Future Bus avec CityPilot fut le premier bus urbain du monde à effectuer des conduites autonomes dans des conditions réelles. Le bus au design hors norme était basé sur le Citaro. Le conducteur était chargé à lui seul de la surveillance du système.

125-years-buses

Citaro FutureBus.

125-years-buses

2017 : Le nouveau Tourismo.

Rentabilité maximum, sécurité, fonctionnalité et confort sont en 2017, après environ 26 000 exemplaires sortis des usines, les caractéristiques du nouvel autocar de tourisme à toit surélevé Mercedes-Benz Tourismo. C'est la nouvelle étoile dans le segment Business. Grâce à l'aérodynamique inédite, à la toute dernière génération de moteurs et à un pack d’efficicience, Mercedes-Benz a pu pour la première fois diminuer la consommation de carburant et donc les émissions. Le concept d'autocar à toit surélevé est encore actuel : En 2019, Mercedes-Benz a livré le 30 000e Tourismo, 25 ans après son introduction sur le marché.

La sécurité et Mercedes-Benz sont unis par un lien étroit. Trois nouveaux systèmes d'assistance l'ont encore prouvé en 2018. Le nouveau système Active Brake Assist 4 engage non seulement un freinage à fond automatique en cas d'obstacle mobile et immobile vers l'avant. Pour la première fois, il avertit aussi le conducteur d'un risque de collision avec des piétons et engage automatiquement un freinage partiel.

En ville, les manoeuvres de braquage font partie des défis pour un conducteur. C'est pourquoi, à partir de 2018, Mercedes Benz a proposé le Sideguard Assist avec détection de personnes. Il avertit des personnes et des obstacles statiques, ce qui permet d'éviter les accidents. Mercedes Benz le propose pour le bus urbain Citaro dans toutes les versions et même pour l'autobus à grande capacité CapaCity et le Tourismo.

125-years-buses

Mercedes-Benz Safety Coach.

125-years-buses

Mercedes-Benz Safety Coach.

125-years-buses

Bus de ligne Mercedes-Benz Citaro hybrid.

125-years-buses

Bus de ligne Mercedes-Benz Citaro hybrid.

Avec le Preventive Brake Assist, Mercedes-Benz introduisit en 2018 aussi, le premier assistant de freinage actif pour les bus urbains. Il avertit du risque de collision avec des piétons ainsi que des objets immobiles et mobiles. En cas de risque immédiat de collision immédiat, il engage automatiquement un freinage partiel.

En 2018, une toute nouvelle génération de minibus basée sur le nouveau Mercedes-Benz Sprinter sortit des usines. De nouveau, on distingua les séries Sprinter City, Sprinter Transfer, Sprinter Mobility et Sprinter Travel. Les désignations se rapportent aux interventions dans le service régulier, comme navette aux multiples talents, pour le transport de passagers à mobilité réduite et de touristes. Le Sprinter City 75 et le Sprinter Travel 75, le haut de gamme technique présenté un an plus tard y jouent un grand rôle. Ils sont équipés d'un long empattement autonome ainsi que d'un essieu arrière pour charges lourdes.

125-years-buses

2018 : Sprinter City 75 VS30.

125-years-buses

2019 : Sprinter Travel.

125-years-buses

Mercedes-Benz eCitaro entièrement électrique.

L'année 2018 fut marquée avant tout par le Mercedes-Benz eCitaro entièrement électrique, sans émissions locales. Il est caractérisé entre autres par un essieu électrique avec des moteurs placés près du moyeu de roue, le système d'alimentation électrique modulaire, comprenant un maximum de douze packs de batteries ainsi qu’une gestion thermique intelligente. Ceci se traduit par une consommation d'énergie minimum et une autonomie maximum.

« L'eCitaro fait partie de la grande famille Citaro. C'est un succès mondial : En 2019, Mercedes-Benz a livré le 55 555e autobus. »

125-years-buses

Jubilé : 55 555 bus urbains Citaro.

L'eCitaro a lancé une offensive innovatrice en faveur de l'électromobilité. Du point de vue conceptuel, l'année 2020 est consacrée au passage à la génération de batteries suivante d'une capacité et d'une autonomie supérieures, la base du nouveau bus articulé eCitaro G. Alternativement, l'eCitaro G sera aussi disponible avec des batteries solides – une grande première, pas seulement pour les autobus mais aussi pour toute l'industrie automobile. Cette année jubilaire sera annonce donc pour les autobus / autocars Mercedes-Benz des moments forts.

Mercedes-Benz, la référence des autobus / autocars. Depuis l'invention de l'autobus par Carl Benz en 1895, la marque Mercedes-Benz joue un rôle de leader international au niveau technologie et en termes de nombre d’unités, en soulignant sa volonté de créer des références.

125-years-buses

2019 : eCitaro G.