Prix et récompenses.
Univers Mercedes-Benz

Prix et récompenses.

Distinctions.

Stuttgart / Zagreb / Hanovre, 19 septembre 2018 – Avec sa motorisation à la fois rentable et efficace au quotidien, le Citaro hybrid s’est imposé très facilement, à Zagreb, lors du Bus Euro Test, face à ses concurrents électriques. Le jury international a évalué les aspects rentabilité, innovation, qualité et convivialité des véhicules, autant de points sur lesquels Citaro hybrid a très largement distancé ses concurrents. Le jury a, entre autres, insisté sur le fait que la nouvelle technologie hybride est accessible à tout un éventail d’autobus, à moteurs Diesel ou GNV. Cette technologie permet aux moteurs thermiques, déjà très rentables, de gagner une nouvelle fois en efficience énergétique.

Équipé de la nouvelle direction électro-hydraulique « intelligent eco steering », le Citaro hybrid, déjà sobre, connaît jusqu’à 8,5 % supplémentaires de baisse de la consommation. Le module hybride affiche ainsi très clairement ses ambitions : permettre de passer à l’hybride sans avoir à transformer radicalement les véhicules et doper l’efficience énergétique des moteurs thermiques. À cela s’ajoute la légèreté du Citaro hybrid, ainsi que son prix d’achat raisonnable. Il ne représente par ailleurs aucune difficulté ni pour les conducteurs ni pour les ateliers.

Till Oberwörder, Directeur de Daimler Buses : « Avec le Citaro hybrid, nous permettons aux exploitants de respecter l’environnement tout en optimisant leur rentabilité. Nous voyons notre module hybride comme un complément logique lorsqu’il s’agit de réduire ses émissions à l’échappement. »

Le jury Bus of the Year, composé de journalistes de 22 pays, a élu « Bus of the Year 2019 » le Citaro hybrid Mercedes-Benz. Tom Terjessen, le Président du jury (à droite) a remis le trophée à Till Oberwörder, Directeur de Daimler Buses à l’occasion de l’IAA de Hanovre.

Le test comparatif dans les données rentabilité, innovation, qualité et aspect convivial a donné l’avantage au Citaro hybrid.

Le principe de base du module hybride est extrêmement simple : le moteur électrique complétant la motorisation se transforme en générateur, à chaque fois que le Citaro hybrid décélère, et convertit en électricité l’énergie produite au freinage. Ce courant, stocké dans des supercondensateurs, sera utilisé par le moteur électrique pour épauler le moteur thermique, principalement au démarrage. Le moteur électrique affiche une puissance maximale de 14 kW pour un couple de 220 Nm. L’accumulateur est constitué de deux modules qui correspondent aux modules de récupération d’énergie au freinage et sont montés sur le toit.

La conception du module hybride a compté pour beaucoup dans la notation du jury. Le Citaro hybrid se passe en effet de réseau haute tension sophistiqué donc coûteux. Au lieu de cela, il est le premier autobus et véhicule industriel à s’équiper d’un réseau 48 V analogue aux voitures particulières à motorisation hybride Mercedes-Benz. La motorisation hybride demeure ainsi compacte, il n’est donc pas nécessaire de redessiner l’habitacle, de sorte que l’on ne perd aucune place assise. La surcharge s’élève à tout juste 156 kg. De série, le Citaro hybrid, de 18 t de P.T.A.C., offre jusqu’à 105 places en version solo et jusqu’à 159 places en version articulée. À cela s’ajoute le fait que le circuit de 48 V, donc basse tension, n’implique aucune contrainte d’utilisation particulière. Les organes auxiliaires restent inchangés et sont alimentés de la manière habituelle. Les intervalles de maintenance du Citaro hybrid restent, eux aussi inchangés à 60 000 km ou une fois par an. Cela vaut également pour les points de maintenance de la partie conventionnelle de la motorisation.

Le jury international a également récompensé les efforts des ingénieurs pour non pas considérer les équipements de manière distincte, mais pour appréhender la chaîne cinématique comme un système global. Le Citaro hybrid est ainsi doté de la nouvelle direction « intelligent eco steering ». Cette direction électro-hydraulique ne consomme que lorsque le conducteur tourne le volant et permet donc une nouvelle économie de carburant. La durée de vie des différents composants s’aligne sur la longévité du véhicule. La présence du module hybride permet de moins solliciter le moteur thermique. Simultanément, les phases de production d’électricité par le moteur électrique bénéficient aux freins, moins sollicités, qui gagnent, à leur tour, en longévité.

Pour Mercedes-Benz, l’attribution du titre de Bus of the Year 2019 valide la stratégie de déploiement à grande échelle des motorisations nouvelles, pour les entreprises de transport et les exploitants, dans l’optique d’une rentabilité maximale tout favorisant résolument le respect de l’environnement. Le résultat du vote de cette année montre de façon tout à fait impressionnante qu’il existe plus d’une voie pour y parvenir.